En quoi les langues ont-elles un rôle à jouer dans les sociétés mondialisées au sein d’une Europe fragilisée ?” Débat participatif

En quoi les langues ont-elles un rôle à jouer dans les sociétés mondialisées au sein d’une Europe fragilisée ?" Débat participatif

Paris 14 et 15 Juin 2019

Invitation à un « débat participatif »

autour de la question

« En quoi les langues ont-elles un rôle à jouer dans les sociétés mondialisées

au sein d’une Europe fragilisée ? »

 

Manifestation à l’initiative de trois associations

Acedle (Association des chercheurs et enseignants didacticiens des langues étrangères)

Asdifle (Association de didactique du français langue étrangère)

Transit-Lingua (Association Travaux en Réseaux, Approches Nouvelles en Situations

Interculturelles et Transnationales)
PARIS, 14-15 juin 2019

Maison de la Recherche – Sorbonne Nouvelle, 4 Rue des Irlandais, 75005 Paris

ou (au choix) en téléconférence

Pourquoi ce débat ?
La nécessité d’une réflexion qui interroge le rôle de toutes les langues, de leur transmission et
de leur appropriation dans les sociétés européennes contemporaines s’impose aujourd’hui, étant
donné les évolutions, voire les remises en question, d’un projet politique européen commun.
Repli identitaire et/ou nationaliste ; différends sur la nature et les enjeux de la démocratie et de
la solidarité européennes ; montée en puissance d’une politique sécuritaire ; domination d’une
« gouvernance » gestionnaire, néolibérale et technocratique... L’Europe contemporaine doit
faire face à des défis inédits ainsi qu’à des interprétations et des réceptions de son histoire pour
le moins contrastées, si bien que l’idée même d’un projet politique commun s’en trouve
interrogée, et peut-être même mise à mal et fragilisée.
Les langues et les différentes valeurs rattachées à leur apprentissage ont historiquement joué un
rôle-clé dans la réflexion sur le projet européen et dans la construction de celui-ci. Le domaine
des langues se trouve donc de fait interpellé, dans son projet, son histoire, ses responsabilités et
ses finalités, en tant que domaine de recherche et domaine d’intervention, et en fonction des
statuts des langues concernées, de leurs ancrages géographiques et sociolinguistiques, des
histoires et des représentations qu’elles véhiculent, de leurs modalités et de leurs situations de
transmission, d’appropriation, d’évaluation.
Construire du commun suppose de partir de l’hétérogénéité (et des possibles divergences
qu’elle implique) liée : à la diversité des expériences, aux choix de valeurs et de société, aux
conceptions de la langue, aux dynamiques d’intervention, aux volontés de (non) participation. C’est en tout cas cette idée qui est au principe de ces journées et qui y sera (aussi) mise en débat.
Notre démarche
Dans une période jugée charnière pour l’Europe et pour la problématique des langues en
Europe, nos trois associations ont souhaité, dès juin 2018, initier un événement vecteur de
démocratie participative et permettant de favoriser une réflexion collective à partir
d’expériences et de projets contrastés. C’est pourquoi nous avons opté non pour un colloque ou
une journée d’études, mais pour un débat, en tant que cadre collectif qui accueille des positions
pouvant être contradictoires mais discutant ensemble, et qui donne la parole à des acteurs ne
dialoguant pas nécessairement entre eux.
Pour initier et nourrir les échanges, nous avons choisi de mobiliser des « lanceurs de débat »,
sollicités en tant que témoins de la variété des enjeux, des histoires et des situations
linguistiques, géographiques, culturels et politiques dans une Europe en interdépendance avec
le monde. Le débat est orienté vers la réflexion et l’action. Ses éventuels prolongements seront
donc à définir à l’issue de la rencontre.

 

ENG_Debate_Pres_100519

Invitation Débat Participatif 14 15 juin 2019

Visuel_1ere diffusion